Tourisme participatif : quand le spectateur devient acteur

Nous n’avons pas besoin de grands monuments anciens ni d’une infrastructure impressionnante pour être capables de fournir une offre touristique attrayante. Il s’avère que les touristes apprécient les expériences culturelles authentiques et c’est exactement ce que prône le tourisme participatif.

Qu’est-ce que l’on entend par tourisme participatif? On part de la base de l’expérience, de l’utilisation des cinq sens pour percevoir une situation. Ce n’est pas pareille, par exemple, de juste écouter une histoire quand on peut –aussi- toucher, sentir et voir les éléments qui conforment cette histoire. Le tourisme participatif est donc une invitation à découvrir les attraits de la région à travers les activités typiques de la communauté, activités très souvent proposées et guidées par les personnes locales. Comme diraient nos amis anglophones, c’est du « hands on »!

Avant de revenir à Terre-Neuve-et-Labrador, je travaillais aux Territoires-du-Nord-Ouest (TNO). Étant Mi’kmaq moi-même, j’ai toujours été intéressée par la culture des autochtones. Mon but était de trouver un poste ou j’avais la responsabilité d’aider les gens à partager leur culture tout en enrichissant l’expérience culturelle des visiteurs. En tant qu’interprète et organisatrice d’événements pour le Département de l’industrie, le tourisme et l’investissement; j’ai réussi à concilier mes valeurs avec mes fonctions professionnelles.

Aux TNO, j’ai eu l’occasion de travailler avec les peuples autochtones. Nous avons identifié ensemble les activités participatives, prenant en compte aussi bien l’intérêt pour les touristes que l’intérêt pour les membres de la communauté. Les gens du coin étaient fiers de partager leur culture tout en donnant l’opportunité aux jeunes autochtones d’apprendre la façon de vivre traditionnelle et récupérer ainsi des pratiques ancestrales qui sont en danger de disparaître.

pic hide tanning (2)De la théorie à la pratique. Une des activités que nous avons mise en place était la préparation de peau d’orignal. La préparation est une tradition qui est presque disparue dans le village nordique où je travaillais, alors nous avons créé un espace pour que les jeunes puissent apprendre la méthode et préparer la peau tous ensemble. Les touristes ont contribué à enlever la fourrure et préparer la peau. Ce programme a réussi à rassembler la communauté, enrichir leur sentiment d’appartenance et préserver la tradition.

En même temps, les touristes ont participé à des activités authentiques et ont pu découvrir la culture locale à travers des histoires spontanées et la dynamique entre les membres de la communauté. Ils ont pu apprécier le mode de vie des populations du Grand Nord du Canada d’une façon originale et inoubliable.

D’un point de vue personnel, j’ai beaucoup apprécié la reconnaissance dans le village pour les résultats de mon travail. La preuve du succès de l’initiative en tourisme participatif est venue directement des communautés voisines, qui ont exprimé leur désir de m’accueillir pour leur donner une formation afin qu’elles puissent elles aussi développer des activités participatives.

J’étais heureuse de savoir qu’ils ont reconnu la valeur de connecter les visiteurs aux communautés locales, de partager leur culture et d’augmenter ainsi les postes de travail en faveur de l’économie de la région.

Agente de développement économique au sein du RDÉE TNL. Aujourd’hui, j’ai le plaisir de constater le potentiel de la péninsule de Port-au-Port pour développer des initiatives de tourisme participatif. L’avantage de revenir dans ma région et de pouvoir partager ma culture est incomparable. Je suis originaire de Kippens et le français est ma deuxième langue. Mes grands-parents ne parlaient que français à la maison et je suis fière de protéger mon héritage.

Je veux mettre en valeur la richesse de nos activités quotidiennes et ce faisant, contribuer au développement économique grâce aux apports financiers du tourisme. Un de nos principaux défis est de préserver notre culture et notre langue – passionnée du tourisme participatif, je suis certaine qu’il pourra nous aider à consolider notre tradition tout en la partageant avec le reste du monde.

-Wendy Brake