Parmi des milliers d’entreprises établies dans la province, Terre-Neuve-et-Labrador compte environ quarante-cinq petites et moyennes entreprises de technologies océanologiques axées sur le savoir. Ces entreprises développent des produits et des services de technologies océanologiques innovateurs qui sont destinés à des marchés à créneaux du Canada, des États-Unis, de l’Europe, de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud ainsi que de l’Asie. Elles emploient plus de 1 000 personnes et génèrent des revenus annuels de 250 millions de dollars.  Ces organisations possèdent des capacités techniques de pointe en matière de recherche et développement et de fabrication se rapportant :

  • à la mise au point technique et au développement de produit;
  • à la gestion des glaces;
  • aux télécommunications maritimes;
  • à la géomatique marine;
  • à la télédétection.

Grappe de technologies

La région du Nord-Est de la péninsule d’Avalon a une concentration d’organisations du secteur des technologies océanologiques des plus avancées et des plus complètes au Canada. Au cours des dernières décennies, les gouvernements fédéral et provincial ont ciblé la région afin d’y effectuer des investissements en recherche et développement et dans les infrastructures. Les connaissances universitaires et techniques spécialisées se sont accrues rapidement. Une large partie de ces connaissances spécialisées se retrouve à l’intérieur de quelques quartiers de St. John’s et forme une grappe unique de technologies océanologiques. Ce milieu de travail actif et positif a favorisé les échanges fructueux entre les universités et les entreprises, lesquels ont porté la région vers un nouveau niveau de concurrence internationale dans le secteur des technologies océanologiques.

Centres d’excellence

Les principales installations de recherche et développement du secteur des technologies océanologiques de Terre-Neuve-et-Labrador sont connues à l’échelle internationale en tant que centres d’excellence.  Ces centres sont le fer de lance de la communauté des technologies océanologiques. Situées près de l’Université Memorial de Terre-Neuve, ces installations abritent la recherche fondamentale, des connaissances spécialisées en matière de développement technologique et de services de mise à l’essai, de formation et de validation scientifique, en plus de servir d’incubateur à l’industrie.

Afin d’appuyer le développement du secteur des technologies océanographiques, la province a récemment publié un document intitulé Oceans of Opportunity: Newfoundland and Labrador’s Ocean Technology Strategy (Un océan de possibilités : la stratégie de Terre-Neuve-et-Labrador en matière de technologies océanographiques). Ce document décrit la stratégie quinquennale du gouvernement qui consiste à tirer profit des possibilités et à développer le secteur local des technologies océanographiques. Cette stratégie est dotée d’un budget de 28 millions de dollars et ses éléments clés comprennent :

  • le fonds de développement des technologies océanographiques;
  • une assistance internationale en matière de commercialisation;
  • le programme Polaris;
  • un centre incubateur d’entreprises;
  • le partenariat concernant le système d’observation océanique de l’Atlantique Nord-Ouest (Northwest Atlantic Ocean Observation System Partnership).