Reforestation - Photos : Kruger

Les variations climatiques et la nature du sol conditionnent la végétation et sa croissance. Les terres basses et bien drainées sont en général propices à l’accroissement forestier et le peuplement forestier est suffisant pour constituer une ressource importante. On utilise d’abord le bois pour la construction de maisons, de bateaux et de clôtures, puis pour aménager des installations sur le rivage pour les besoins de la pêche et, enfin, comme combustible. Ces différentes utilisations entament à peine les ressources forestières près des peuplements côtiers.

À partir du début du XXe siècle, en raison de l’augmentation de la valeur du bois et du bois à pâte, on commence à exploiter la forêt de l’intérieur. La coupe est massive, mais la régénération est généralement bonne, malgré les pertes causées par les incendies de forêt et les dégâts, parfois sérieux, causés par les insectes.

Régénération 25 ans

Régénération 25 ans

Aujourd’hui, l’industrie du papier journal connaît une demande en baisse. L’entreprise AbitibiBowater basée à Montréal a fermé son usine de Stephenville en 2005 et celle de Grand-Falls-Windsor en 2009. L’usine de Corner Brook, de l’entreprise Corner Brook Pulp and Paper Limited, est la seule qui fonctionne dans la province.

Pour le bois de construction, l’industrie de la scierie se diversifie. La province a mis en place une stratégie marketing pour se développer sur les marchés étrangers et diminuer la dépendance au marché américain. Cette diversification se fait par exemple à travers l’introduction de l’industrie de transformation des copeaux de bois, ce qui devrait créer de l’emploi dans les communautés rurales.

 

Source :

  • “The Economy 2011: standing strong”, Government of Newfoundland and Labrador
  • www.thecanadianencyclopedia.com